Vos témoignages

Pendant la durée du confinement, le CLPS-Bw vous propose des témoignages du quotidien des acteurs de terrain du Brabant wallon. Visitez régulièrement notre page web et Facebook pour voir les nouveaux témoignages.

 

logo témoignages

Interview de Marie Angibaud, de la Compagnie 3637 (7 juillet 2020)

Le secteur culturel a énormément souffert de la crise. Dans son témoignage, Marie Angibaud, chargée de production et de diffusion au sein de la Compagnie 3637, nous explique ce temps où tout a été à l’arrêt, les nombreuses démarches à entreprendre pour obtenir des subsides et cette reprise rapide mais surtout incertaine de leur activité.

Lire l'interview

Interview du Plan de Cohésion sociale de Rixensart (26 juin 2020)

Le Plan de cohésion sociale de Rixensart, qui fait partie du service communal D'clic, propose un large éventail d'activités individuelles, collectives et communautaires à son public : tout public rixensartois, les familles, les enfants, les jeunes et les adultes avec une attention particulière pour les personnes les plus fragilisées. Pendant le confinement, les activités collectives ont été interrompues et des actions solidaires ont été mises en place. Nathalie Marville, cheffe de projet, et Audrey Carpent, travailleuse sociale, s'interrogent et tirent les premières leçons de la crise.

Voir l'interview

Interview du CPAS de Braine-l'Alleud

Le service de coordination sociale, mais aussi les projets participation et activation sociale et de lutte contre la pauvreté infantile, ont dû s'adapter à cette période d'incertitude. En effet, la planification, impossible dans ces conditions, rend ce type de projet difficile à préparer et mettre en place, d'autant plus que les partenaires ne peuvent pas se réunir. 

Lire l'interview

Interview de Thierry Wathelet, coordinateur du service spécialisé en assuétudes "Patchwork" (29 mai 2020)

L’asbl Patchwork est un service spécialisé d’accompagnement et de prévention des assuétudes né d’une collaboration entre le Service de santé mentale "Entre-Mots", la Maison Médicale "Espace Santé" et la clinique Saint-Pierre. Il accueille en individuel et en collectif des patients dépendants à l’alcool. Thierry Wathelet, son coordinateur, témoigne de la réalité de son service qui a continué les consultations et notamment l’atelier théâtre en visioconférence pendant le confinement. Il s’inquiète de l’impact à long terme de cette période de crise pour ses patients.

Voir l'interview

Interview de Jeanne Godeau de la crèche Pomme d'Happy (15 mai 2020)

Pour la crèche Pomme d'Happy à Louvain-La-Neuve, c'est la reprise après sept semaines de fermeture. De nouvelles mesures d'hygiène sont mises en place place pour le personnel et les parents. Jeanne Godeau, coordinatrice la crèche, témoigne de ce déconfinement progressif et de ses implications.

Voir l'interview

Interview de Anne Henry et Karolyn Délise, d'ASD

 ASD (Aide et Soins à Domicile) propose des services professionnels d’aide et de soins pour toute personne en perte d'autonomie, ce qui lui permet de pouvoir rester à domicile dans des conditions optimales de bien-être.

Parmi l’ensemble de ses services, le service d’aides familiales intervient dans les familles, auprès de ces personnes en difficulté, pour accomplir tous les actes de la vie quotidienne.

Anne Henry, assistante sociale responsable des aides familiales, et Karolyn Delisé, aide familiale, témoignent de la manière dont le confinement a affecté leur travail ces dernières semaines.

Lire le témoignage d'Anne Henry

Lire le témoignage de Karolyn Delisé

Interview de Marie Langhendries du GAL Culturalité (30 avril 2020)

Marie Langhendries, coordinatrice du GAL (groupe d'actions locales) Culturalité sur les sept communes de l'est du Brabant wallon témoigne dans cette interview des ajustements du GAL pendant cette période de "dé"confinement. Deux plates-formes Internet d'échanges entre habitants et commerçants sont opérationnelles. Mais la crise sanitaire pose aussi des questions de fond. Comment parler des enjeux environnementaux ?"Difficile de promouvoir les transports en commun ou le co-voiturage en ce moment". Comment créer de la cohésion sociale, à l'heure des mesures de distanciations sociales ? 

Témoignage de Sophie Govaerts et Sophie Hoffmann, du Centre PMS Libre de Braine le Château ( 25 avril 2020)

Sophie Govaerts et Sophie Hoffmann, directrice et psychologue au Centre PMS Libre de Braine le Château, expliquent comment leur pratique a dû s'adapter, à distance, à ce contexte particulier. Durant cette période où le lien avec l’école est ténu, l’équipe soutient, souvent de manière pro-active, des familles en difficulté. Ce travail s’effectue en collaboration avec les directions et les enseignants, notamment pour les enfants en questionnement quant à leur avancement dans la scolarité (intégration, enseignement spécialisé). Le travail en réseau vise aussi à soutenir ces familles, malgré les limites imposées à chacun par le confinement.

 Voir l’interview 

Témoignage de Cindy Detrogh de l’équipe Bébé Accueil du Brabant wallon (24 avril 2020)

Elle témoignage des difficultés rencontrées durant ce confinement et la manière d’adapter le travail. 

Ecouter l’interview 

Interview de l'équipe mobile de soins assertifs EMoSA du réseau Archipel (16 avril 2020)

Les équipes mobiles pédiatriques (0 à 23 ans) de crise et assertive restent actives. L'équipe mobile assertive, intervient auprès des enfants et des adolescents qui présentent "une souffrance, une pathologie, des difficultés relationnelles qui sont installées depuis un certain temps, où les jeunes n'arrivent pas, n'arrivent plus à accrocher à  un projet de soin ou à un réseau d'aide." À cela s'ajoute le critère de non mobilité psychique, c'est-à-dire la difficulté à faire une demande d'aide.
Suite au confinement, les équipes ont reçu la directive "de stopper les interventions en famille mais garde  l'obligation d'intervenir pour éviter la crise et pour éviter que les hôpitaux ne soient engorgés."

Marie Henry, psychologue de l'équipe EMoSA témoigne de leur activités.

Lire l'entretien 

Interview de l'AMO carrefour J (10 avril 2020)

Si l'AMO est en télétravail, le contact avec ses jeunes et leurs familles ainsi qu'avec les collègues et partenaires se maintient par téléphone et vidéoconférences. Son directeur, Philippe Renard témoigne des ajustements mis en place et de ses premières impressions...

Voir l'interview

Interview de Gilles Agosti, président du CLPS, Échevin de la santé à Wavre et infirmier urgentiste à l’hôpital St Pierre à Ottignies (10 avril 2020)

 Il nous explique comment il gère ses fonctions, les difficultés rencontrées mais aussi les points positifs de cette crise et les pistes pour l’avenir.

Retrouvez son interview

Témoignage du planning familial de Perwez (7 avril 2020)

Catherine Buron, coordinatrice du PF "La maison familiale" à Perwez, nous livre son témoignage quant à leur réalité de travail à l'heure de la crise. Si celle-ci vient chambouler et questionner leur pratique, elle a pu néanmoins susciter la mise en place d'un réseau d'entraide entre différents services. De plus, "même si nous ne voyons plus, une forte solidarité s'est installée au sein de l'équipe".

Témoignage

Interview d'un médecin d'un service PSE (6 avril 2020)

 Pour la promotion de la santé à l'école,  le quotidien a bien changé. "Plus de bilans, plus de vaccinations, plus d'animations". Pour préserver le secret professionnel et la confidentialité, les dossiers médicaux doivent rester au centre, ce qui complexifie le télétravail. Les centres proposent des permanences et le contact reste possible par téléphone avec les familles. 

Voir l'interview retranscrite 

Témoignage de l'Ecole des devoirs, la Fabrique de Soi (6 avril 2020)

 Coordinatrice de l'antenne de Tubize de laïcité Brabant wallon, Anne Beghin répond aux questions du  CLPS-Bw sur sa réalité de terrain aujourd'hui. L'école des devoirs s'organise pour maintenir le lien avec ses publics, jeunes, enfants et parents et s'interroge sur comment les "soutenir à la fois par rapport à ce confinement qui revêt un caractère anxiogène et par rapport à la fermeture de toutes nos activités qui en grande partie sont des activités de soutien aux jeunes et familles."  Elle lance une opération cartes postales à destination des enfants et jeunes dans cet objectif...

 Voir ses réponses

Témoignage de l'école fondamentale de Blocry (2 avril 2020)

Directrice à l'école primaire de Blocry, à Louvain-la-Neuve, Madame Sylvie Davelosse témoigne de son expérience du confinement. Au Blocry, "chacun·e devient expert·e dans l'exploitation des outils numériques car l'important "c'est de garder le lien avec les enfants et leur famille et de favoriser les apprentissages non scolaires". Les enfants qui n'ont pas de connexion Internet ne sont pas oubliés. Des versions papier sont disponibles à l'école pour les familles. 

Voir la vidéo

Actions sur le document